Faut-il visiter ou boycotter les îles Féroé ?

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Johan dit :

    Bonjour,

    Je suis entrain de préparer un petit séjour aux Iles Féroës fin mai début juin et je suis tombé sur votre post. Je n’ai pas encore lu l’entièreté de votre blog mais déjà quelques articles sur ces îles encore méconnues… Merci à vous de partager votre expérience, votre ressenti et vos splendides photos ! Du pur bonheur pour les passionnés d’aventure, de nouvelles découvertes et de voyages… Félicitations et bonne route à vous deux !

  2. Mélanie dit :

    Bonjour,

    Bravo pour votre blog, et pour cet article que je trouve assez objectif. Enfin des personnes qui voyagent pour aller à la rencontre des autres, à la découverte et au respect de leur culture, et non des pseudos voyageurs qui se croient supérieurs et qui pensent pouvoir apprendre au monde comment il faut vivre! Même si je ne cautionne pas ces pratiques non plus, je ne pense pas que des manifestations radicales et parfois extrêmement violentes puissent mettre fin à cette tradition.
    Et si j’ai un jour l’occasion de séjourner sur ces îles, je le ferai sans doute…
    Bonne continuation à vous

  3. Clarisse Boileau dit :

    Bonjour,
    merci pour votre publication sur les Iles Feroe pleine d’amour, de beauté, et de tolérance.
    Bonne continuation.
    Avec tout mon respect.

  4. Mice&Elefants dit :

    Je choisis : visiter !
    Je suis végétarien et donc sensible à la cause animale (une parmi de nombreuses raisons de ne pas manger de chair animale). Et vous citez un bon argument : est-ce que tous ceux qui vous ont critiqué sont vegan ? Est-ce qu’ils ont fui tous les pays qui ont des traditions culinaires non respectueuses des animaux (la France fait très très fort en la matière) ?
    J’ai visité le Japon par exemple. Ils m’énervent quand ils lèvent les interdictions de chasse à la baleine. Mais un « boycott de tourisme » n’est selon moi pas un outil très utile.
    Il y a bien assez d’autres combats qui méritent d’être menés !!

    • Le Japon.. l’Islande.. la Norvège… et le pire c’est que cette chasse à la baleine alimente les touristes en mal de sensations culinaires.

      Après je pense que même si la France a en effet des pratiques parfois peu respectueuses des animaux nous sommes très très loin d’être les pires… je pense même que nous devons être dans le top 20 des pays avec le plus de règles et d’attention au bien-être animal. Ce combat contre l’élevage français (mené par les vegans entre autres…) ne sert que les gros groupes industriels et détruit les toutes petites exploitations où les vaches sont dans les prés, sont bien nourries et souvent bichonnées par les éleveurs (si si… il y en a beaucoup !!). A croire qu’à terme les gens veulent des la viande brésilienne et des fermes de 1 000 vaches, 100 000 porcs, et 1 million de poules ! A dénigrer l’agriculture, on ruine les petits agriculteurs qui font de l’agriculture raisonnée au lieu de les protéger !
      Je rentre à peine du Maroc et je peux vous assurer que la question animale n’est pas une priorité… comme dans la plupart des pays d’Asie ou d’Afrique d’ailleurs.. en fait dans 80 % des pays du monde et en particulier dans les pays du sud où la priorité est de réussir à s’alimenter.
      En tout cas, une chose est sûre : il y a de nombreux combats qui méritent d’être menés (mais attention aux conséquences)

  5. meric dit :

    Que pensez vous des droits de randonnées qui pour une famille avec 4 enfants mettent l’heure de randonnée à 180 euros?

  6. Meric dit :

    Sur Vagar plusieurs randonnées sont payantes, celle du lac de Latisvatan est à 30 euros/personne (attention avec un guide on monte à 70 euros par personne) c’est bien de faire rêver mais moins de désinformer ou alors vous n’êtes pas au courant de ces petits changements?
    Plusieurs randonnées (5 à 70 euros) couterons plus cher que le billet d’avion aller retour pour La France.
    ps Drangarmir c’est 550 kr /personne et une menace d ‘amende encore plus élevée pour ceux qui outrepassent la loi de 1937….
    Le Grind au touriste (enfin à son portefeuille) est en route

    • Je vous trouve très dur dans vos propos…
      je n’ai JAMAIS eu l’intention de faire de la désinformation et je n’étais ABSOLUMENT pas au courant de ce changement aux îles féroé.
      Je passe beaucoup de temps à écrire mes articles pour donner des conseils AUTHENTIQUES sur ce que nous avons vécu… de là à m’accuser de désinformer pour faire rêver… quel serait mon intérêt ? Je ne tire AUCUN revenu de ce blog !

      Si vous regardez bien notre voyage date de 2017 !! A cette époque il y avait BEAUCOUP moins de touristes car les îles étaient pas mal boycottées mais comme elles sont instagrammables plein de monde s’y rend actuellement… notre reportage a d’ailleurs donné pas mal d’envie à d’autres voyageurs en France.
      Pour protéger leurs îles je peux comprendre qu’ils en arrivent à ces extrémités mais quand on voyage on se rend bien compte que les randonnées payantes se multiplient (exemple : Norvège, plein de randonnées gratuites avant deviennent payantes ainsi va le monde). Aller en Islande, aux îles Féroé, en Norvège… c’est un budget !

    • Ale dit :

      J’imagine que vous payez bien le billet d’entrée lorsque vous visitez des musées… La nature, c’est leur trésor, donc je ne trouve pas du tout choquant qu’il fassent payer les randonnées… spécialement lorsque les touristes ne respectent pas les consignes de ne pas sortir des chemins ou de ne pas dépasser les clôtures… viennent et repartent, en dépensant le minimum et en juste laissant leur empreinte sur leur nature.

      Leur nature est très fragile et ne peut pas supporter un tourisme de masse, et si cela sert à refroidir à des gens comme vous, ben, TANT MIEUX.
      Si vous ne voulez pas payer, vous n’avez qu’à ne pas y aller

Répondre à Mice&Elefants Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.